Notre Monde dans tous ses Etats

Notre Monde dans tous ses Etats

6 - Autre perception du corps

Alors évidement, lorsque tu te trimbales avec un tel équipement ça modifie la perception que tu as de ton corps. D'autre part tu réalises certaines choses dont tu te foutais royalement avant l'incident qui te vaut d'être affublé de tuyauteries qui pendouillent, sans parler de cette ignoble poche en plastique.

Avant j'avais envie de pisser comme tout le monde. Ça te prend. Deux solutions : Soit tu as à proximité un équipement qui peut recevoir le contenu de ta vessie et c'est tant mieux pour toi. Soit tu te trouves dans une situation où il va falloir différer ce petit plaisir qu'est le soulagement d'une vessie bien remplie. Et bien là fini. Plus envie de pisser. Ça passe directement du producteur au consommateur. Direct dans le sac.

Ce sac, au début je ne l'aimais pas trop. Je le trouvais encombrant, inesthétique. Etranger. Et depuis un certain temps j'ai un autre regard. C'est ma nouvelle vessie. Elle n'est pas belle mais c'est la mienne. Je me rends compte qu'il faut que je fasse attention à elle. Sa peau est fine. Fragile. N'importe quel objet un peut agressif peut venir la percer. Pauvre petite. Ce serait alors l'infection assurée. Alors je la dorlote. Je la protège. Je l'aime.

Elle est graduée. Ce qui fait que je connaît exactement le volume que j'évacue par jour, et j'ai estimé que depuis que la terre me porte, j'ai produit au alentour de 13m3 d'urine. On ne peut pas dire que cette information soit une révélation. Que mon cheminement d'humain, ici bas,  en sera modifié pour autant. C'était juste pour avoir une idée.

Autre problème de taille. Mon sexe dans une de ces fonctions  (celle de pisser) ne sert plus que de manchon au tuyau qui va de mon ancienne vessie (sac de pierre) à ma nouvelle en polypropylène claquant au vent de notre belle été 2007. Joli manchon il faut bien le reconnaître. Si si je vous assure !

Autre problème de taille : La fonction sexuelle. Alors là évidement j'ai demandé un temps mort à ma femme (Lire Article 2). D'accord mais admettons que l'affaire dure un peu. Quelles sont les solutions de contournement. Je vous le demande ! Si un petit malin d'entre vous peut répondre à cette question sans fond ?

Tout d'abord il y a un sérieux problème de tuyauterie. Il faut faire des modifications. Des déviations. Parce que nous, les hommes, au final tout sort par le même tuyau, mais avant il y a une sorte de 'Y' dans les canalisations. L'un qui vient de la vessie, l'autre qui vient de notre bourse de vie (de l'usine à fabriquer des milliards de petits têtards invisibles à l'œil nu). Bon ! Imaginons qu'un plombier urologue puisse faire le nécessaire afin que ce problème soit réglé. Ce n'en est pas fini pour autant.

Imagine une pénétration. Il faut d'abord enfiler le fameux sac gradué, 50 cm de tuyau, et enfin le fameux manchon qui pour le coup est dans de bonnes dispositions. Il n'y a pas la place. Je ne dis pas que ça ne présenterait pas d'intérêt expérimental au niveau de la recherche de sensations nouvelles, mais je ne le sens pas. Ma femme non plus, et ça fait un sujet supplémentaire sur lequel on tombe d'accord.

En ce qui concerne une fellation, je vous laisse le soin d'imaginer la situation. Où alors une version latérale.

J'ai rendez vous vendredi prochain, dans un autre hôpital parisien. On va faire le point de la situation et prendre les décisions qui s'imposent. Je crois que je rentrerai quand même chez moi avec mon équipement sur ma prise USB.

A Suivre …



21/06/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres